Méthodologie

La méthodologie utilisée pour tous les projets est la méthode de « Gestion du Cycle de Projet ». La présentation ci-dessous est succincte peut être expliquée en prenant contact.

  • Historique

La « gestion du cycle de projets – GCP », dite aussi « méthode du cadre logique », est l’une des méthodes de planification des projets ciblés sur les objectifs à atteindre.

Conçus dans les années 60, les outils de planification ont été utilisés par d’importantes organisations dans ses activités de développement. La méthode a depuis lors été améliorée, entre autres en y adjoignant une phase d’analyse utilisant la technique visuelle des « arbres » ou « métaplan ».

Actuellement, de nombreuses organisations internationales, nationales (ONU, UE, FSE…), humanitaires et philanthropiques œuvrent pour que la GCP soit utilisée par leurs partenaires et elles appliquent cette méthode pour l’examen, le suivi et l’évaluation des projets ou des programmes de développement.

  • Les atouts de la GCP ?

La gestion du cycle de projet – GCP – est une méthode de planification des projets ciblés sur les objectifs.

C’est une méthode outillée et intégrée permettant :

    • de cibler l’analyse, la planification, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du projet sur l’atteinte des objectifs ;
    • de réaliser une analyse logique, approfondie et structurée avec l’ensemble des parties prenantes afin de s’assurer de la pertinence, de la faisabilité et de la viabilité du projet ;
    • de structurer la communication entre les parties prenantes par un questionnement permanent ainsi qu’une documentation cohérente ;
    • de cadrer au sein des arbres et du cadre logique les différents éléments constituant le projet (ex : problèmes, objectifs, acteurs, mises en œuvre des activités, moyens et ressources alloués…). Ces outils disposent de la flexibilité requise pour tout projet évolutif ;
    • d’associer chaque partie prenante dans un dispositif participatif requérant la responsabilité de chacun.

La GCP est une méthode intégrée qui peut être utilisée à chaque phase du cycle du projet (c.-à-d. lors de sa préparation, de sa mise en œuvre et de son évaluation). Toutes les phases du projet sont en effet conçues et gérées de manière interdépendante ; la gestion d’une phase tenant compte des éléments des phases antérieures.

  • Les étapes de la GCP
LES ETAPES DE LA GESTION DU CYCLE DE PROJET
PHASE PREPARATOIRE
1. Analyser le contexte du projet
2. Analyser les parties concernées par le projet
=> Identifier et analyser les intervenants et les bénéficiaires du projet
ANALYSE : Phase d’identification
3. Analyser les problèmes associés à la situation
=> Identifier les problèmes clés, les contraintes à respecter et les opportunités à envisager
=> Etablir les liens de « causes à effets » entre problèmes.
=> Concevoir « l’arbre à problèmes ».
4.           Analyses les objectifs
=> Etablir les objectifs à atteindre sur base des problèmes posés
=> Etablir les liens de « moyens à fins » entre objectifs.
=> Concevoir « l’arbre à objectifs ».
5.           Analyser les stratégies
=> Identifier les stratégies envisageables pour atteindre les objectifs ;
=> Déterminer les stratégies les plus appropriées ;
=> Sélectionner les objectifs généraux, spécifiques et les résultats à atteindre.
PLANIFICATION : Instruction et financement
6. Déterminer la logique d’intervention
=> Structurer et développer les activités du projet en fonction des objectifs à atteindre (logique d’intervention)
7. Analyser les hypothèses associées à la réalisation des objectifs
 => Identifier les hypothèses et contraintes à prendre en compte
 => Analyser les risques à surveiller
 => Vérifier la logique interne du projet
8. Identifier les indicateurs permettant de mesurer la réalisation des objectifs
=> Identifier et quantifier les Indicateurs Objectivement Vérifiables IOV.
=> Préciser leurs sources de vérification
9. Planifier les activités et les ressources à mettre en œuvre
=> Construire le tableau de planification des activités ;
=> Déterminer les moyens requis pour chaque activité et quantifier les coûts ;
=> Construire le tableau de planification des ressources.
MONITORING & EVALUATION
10. Mise en place du Monitoring
  => Construction du tableau de suivi des activités et des résultats ;
  => Mise en place des outils de suivi par activité et par objectif.
11. Mise en place des Evaluations
=> Construction de modèle d’évaluation en rapport avec le cadre logique ;
=> Mise en place des termes de références pour l’évaluation.
  • Critères d’évaluation du projet mis en place

L’évaluation d’un projet GCP nécessite d’en vérifier, entre autres, les critères de pertinence, faisabilité et viabilité.

Pertinence :

Évaluer la pertinence consiste à vérifier dans quelle mesure l’objectif du projet répond bien aux besoins des bénéficiaires, s’il est bien en adéquation avec les enjeux et les problèmes identifiés.

Faisabilité :

Évaluer la faisabilité consiste à vérifier si les objectifs peuvent être atteints compte tenu des stratégies envisagées, des hypothèses à rencontrer, des risques encourus et des ressources disponibles (financières, humaines, matérielles, financières…).

Viabilité, pérennité, durabilité :

Évaluer la viabilité consiste à vérifier si les effets induits par le projet continueront à se produire à l’issue de la période de financement compte tenu de facteurs politiques, économiques, financiers, sociaux, culturels…